bandeau et couleur arrière plan

Les Dangers du Monoxyde de Carbonne

Gaz très dangereux, le Monoxyde ne se voit pas et ne sent rien. Mais quand on le respire, il prend la place de l’oxygène et donne mal de tête, nausées et une grande fatigue allant jusqu’à l’évanouissement ou la mort. L’intoxication domestique par le monoxyde de carbone (CO) constitue la 1ère cause de mortalité par toxicité aiguë en France.

Les accidents surviennent essentiellement en hiver pendant la période de chauffe, d’octobre à mars.

Cette intoxication est la première cause de mortalité par toxique en France. Plus des trois quarts des Français équipés d’appareil de chauffage à combustion ne sont pourtant pas conscients d’avoir à leur domicile des appareils susceptibles d’émettre du CO. La chaudière y est la source d’intoxication la plus fréquente.

Maux de tête, vertiges, nausées

Il est important de ramoner le conduit de cheminée et de veiller à ce qu’il ne soit pas obstrué par un nid par exemple.
Les premiers signes pour reconnaître l’intoxication au CO sont les maux de tête, les vertiges et les nausées ; ensuite peuvent apparaître les pertes de conscience.

Si ces symptômes sont observés chez plusieurs personnes dans une même pièce et qu’ils disparaissent hors de cette pièce, cela peut être une intoxication au CO. Dans ce cas, il est nécessaire d’aérer, d’évacuer le lieu et d’appeler les urgences en composant le 15 (Samu), le 112 ou le 18 (Sapeurs Pompier).

Pour ne pas s’intoxiquer, jouons la sécurité ! Des moyens existent pour se prémunir de ce risque :

  • Ne pas obstruer les grilles de ventilation des logements,
  • Aérer votre logement une fois par jour pendant au moins 10 minutes,
  • Éviter dans la mesure du possible l’utilisation de chauffages d’appoint ou ne les utiliser que pendant 2 heures de suite maximum et dans une pièce avec aération,
  • Veiller à l’entretien annuel des appareils de combustion et des conduits d’évacuation des gaz (ramonage). En immeuble collectif, s’assurer auprès de son syndic de l’existence d’un contrat d’entretien.
  • Faire installer vos équipements et réaliser l’entretien par des professionnels qualifiés qui doivent vous fournir une attestation du compte-rendu de leur intervention.
  • Penser à s’équiper d’un détecteur de monoxyde de carbone.

Quelques conseils en cas de suspicion d’intoxication

  • Ouvrir les portes et fenêtres pour aérer,
  • Arrêter si possible les appareils de chauffage et de cuisson,
  • Quitter les lieux,
  • Appeler les services de secours (SAMU : 15, Sapeurs Pompier : 18), le 112,
  • Ne pas réintégrer votre logement sans faire appel à un professionnel qualifié.

Télécharger la plaquette Monoxyde de Carbonne - Comprendre